Archives de Catégorie: Romans « historique »

Lever de rideau sur Terezin / Christophe LAMBERT

Par défaut

Résumé :

En 1943, le dramaturge juif Victor Steiner se fait arrêter et déporter vers le camp de Terezin, une petite ville pour juifs privilégiés (artistes et savants), à première vue. Sauf qu’il y règne autant de violence que dans les autres camps nazis de l’époque… Mais là-bas, un SS qui a adoré les pièces de Victor lui propose d’en écrire une qui serait présentée lors de la visite de contrôle de la Croix-Rouge Internationale. Ecrire pour des nazis ? Il s’y refuse ! Mais la Résistance interne du camp finit par le décider : ce serait un moyen pour faire évader quelques détenus…

J’ai beaucoup aimé lire ce livre car le scénario change des autres livres sur la seconde guerre mondiale. On s’attache aux personnages principaux et on prie avec eux pour qu’ils ne figurent pas sur la prochaine liste de déportés vers Auschwitz et pour que le spectacle se passe comme sur des roulettes. Je le conseille car il reste très divertissant même si il parle d’un sujet dur.

8/10

Léa

Publicités

L’enfant de Schindler / Leon Leyson

Par défaut

 

Résumé : Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l’âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l’employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d’autres juifs pris dans les filets nazis.

Leon Leyson nous offre un témoignage poignant par sa simplicité. Il raconte avec des mots simples l’atrocité qu’il a vécue, alors que d’autres essayent de nous la faire comprendre en retapant des couches de sentiments, qui au final ne nous touchent pas. Au milieu des centaines de romans relatant l’histoire de ce génocide, celui-ci sort du lot de par l’émotion qu’il vous transmet et de par le message d’espoir que nous envoie un homme qui vit heureux après avoir vécu le pire. C’est là-dedans que ce livre se démarque, par son innocence et en même temps son horreur qui viennent vous creuser un petit trou dans l’estomac pour y laisser pousser quelque chose de tout à fait particulier. Je le conseille tant aux plus jeunes (dès 12 ans) qu’aux plus grands.

Note : 10/10

Léa

Le Cercle des Confidentes. Tome 1.Lady Megan / Jennifer McGOWAN

Par défaut
Résumé
La reine Elisabeth Ière d’Angleterre vient d’être couronnée lorsque Meg, 17 ans, devient malgré elle espionne de Sa Majesté. Avec quatre autres jeunes femmes, elles sont formées, entraînées. Leur unique but est de protéger la reine. Meg a un don, qui lui est fort utile mais qui la met aussi en danger. Chargée par la reine de surveiller les nombreux étrangers venant à Windsor, chargée sous la menace d’espionner la reine pour des hommes de la cour, Meg se retrouve au coeur d’intrigues et de complots. Elle sait beaucoup de choses qui pourraient lui coûter la vie…
J’ai bien aimé ce livre: du suspense jusqu’à la fin, des secrets, des traîtres, de la romance et des personnages attachants en font une merveille, bien que ça tire un peu en longueur à certains moments.
Note: 9/10
Jessika

La voleuse de livres / Markus ZUSAK

Par défaut

Résumé

La Mort est déjà à oeuvre. Liesel Meminger et son jeune frère sont envoyés par leur mère dans une famille d’adoption, à l’abris, en dehors de Munich: le père de Liesel a en effet été emporté par le souffle d’un seul et étrange mot – communisme -, et Liesel a vu la peur d’un destin semblable se dessiner dans les yeux de sa mère. Sur la route, la Mort rôde autour des enfants, réussit à s’emparer du petit garçon mais c’est la petite fille qu’elle veut. Ce sera la première d’une longue série d’approches. Durant l’enterrement de son petit frère, Liesel ramasse un objet singulier pour elle qui ne sait pas lire, un livre, ‘Le Manuel du fossoyeur’, dont elle pressent qu’il sera son bien le plus précieux, peut-être sa protection. Commence alors entre elle et les mots une étrange histoire d’amour. Poussée par un incoercible besoin de comprendre ce qu’il se passe autour d’elle, Liesel, avec l’aide de Hans, son père adoptif, décide d’apprendre à lire. A mesure que l’histoire avance, la Mort s’empare de nombreuses vies mais Liesel et ses livres continuent à lui échapper.

J’ai adoré ce livre ! Le concept est super et je crois n’avoir jamais eu un tel narrateur et puis les sensations ressenties : on passe des éclats de rire aux pleurs,on est attendri et ensuite révolté ! Je crois que ce livre est en fait tout simplement unique. On vit un moment important de notre histoire à travers la mort, non plutôt à travers le regard d’une jeune fille si exceptionnelle et simple à la fois…Enfin je crois qu’on devrait tous lire ce livre au moins une fois car il n’est pas juste un roman mais aussi une poésie.

10/10

Imane