Fréquence Oregon / Loïc Le Pallec

Par défaut

Fréquence Oregon

 

Il s’agit d’un road-trip mélangeant science-fiction, dystopie et écologie, qui nous emmène dans une folle aventure remplie d’embûches et de belles rencontres.

Tout démarre dans un monde aseptisé où humains et robots cohabitent.

Mais très vite, on se rend compte que ce lieu n’est qu’une infime partie du reste du monde. Il s’agit de riches familles qui ont été se mettre « au vert » pour quitter la vie pourrie et en guerre de l’époque.

Nos héros : Alta Luna, Jonas et Gaspard vont tomber sur un appel radio venant de l’extérieur : un couple « Ulysse et Cassiopée » qui dit chercher « l’Oregon ».

Le déclencheur de l’aventure, c’est l’arrivée de ces deux personnes en fuite, échouées sur « l’île paradisiaque ». Nos héros vont vouloir les sauver et les aider à trouver « le capitaine Green » qui promet une vie nouvelle.

La première partie est assez statique et trace le tableau d’ambiance. On est dans « 1984 » de George Orwell, on est dans Hunger Games, on est dans Mad Max et la guerre de l’eau, de la nourriture dans des régions arides et désertiques où les hommes sont redevenus sauvages et sans humanité tellement la vie est dure.

Les robots de cette histoire sont plus humains que les humains. C’est en quelque sorte un voyage initiatique de jeunes gens « sauveurs du monde » espérant un renouveau et un changement de leur société noire et chaotique. Ce livre est d’un tempérament de feu qui nous plonge dans une vie qui pourrait devenir la nôtre si nous continuons à vivre de la sorte.

Nancy

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s